Section artistique et littéraire

L131217_326_small2Le Cercle artistique et littéraire, fondé en 1847, a fusionné avec le Cercle royal gaulois au lendemain de la seconde guerre mondiale. Les somptueux locaux que la Ville de Bruxelles avait mis à sa disposition dans le site du Waux-Hall bénéficièrent ainsi aux deux institutions désormais réunies.

La section artistique du Cercle royal gaulois se compose aujourd’hui d’une centaine de membres (peintres, sculpteurs, musiciens, hommes de lettres et d’images et comédiens) qui participent activement à l’élaboration des manifestations culturelles organisées dans les salons. Elle ambitionne ainsi de s’intégrer harmonieusement dans le programme largement diversifié du Cercle et de contribuer au rayonnement intellectuel de celui-ci.

Deux motivations inspirent son action : d’une part, une mise en valeur des multiples talents qui, tant dans le domaine de la création que dans celui de l’interprétation, foisonnent en son sein, d’autre part, une ouverture aux événements de la vie culturelle de la capitale, du pays et de l’espace européen.

Plusieurs initiatives illustrent ce projet. Des expositions individuelles et des salons d’ensemble permettent de prendre connaissance de la diversité de la production des artistes plasticiens qui sont ou ont été membres du Cercle. Des rendez-vous littéraires accueillent de grands noms du roman, de la poésie ou du théâtre de langue française. Des récitals préparent ou prolongent l’atmosphère envoûtante du Concours musical international Reine Elisabeth. Un prix, intitulé « le Gaulois de la biographie », récompense tous les deux ans un auteur dont le travail a été sélectionné par un jury d’écrivains et de critiques.

D’autres initiatives (visites d’expositions ou de musées, spectacles et lectures au Théâtre royal du Parc, voyages à caractère culturel, concerts divers) sont prises dans le domaine artistique, tout au long de l’année. Elles sont détaillées chaque mois dans l’agenda des activités. Par leurs qualités et leur constante diversité, elles confortent la spécificité unanimement reconnue au Cercle royal gaulois, artistique et littéraire.